Comment bien apprécier son cigare ?4 min de lecture

apprecier-cigare

Le cigare, c’est une affaire de détente.

Un moment un peu hors du temps, où tu te poses tranquille pour ne penser à rien, ou au contraire pour penser à plein de trucs. Ça peut aussi être une opportunité de discuter tranquille avec des amis.

Bref, quelle que soit la situation, le principe c’est de kiffer.

Mais pour bien kiffer, il faut savoir comment bien apprécier son cigare. Il y a comme un rituel, histoire de se mettre dans l’ambiance, mais il y a aussi un art de fumer, qui est presque un lifestyle, un art de vivre.

Et c’est ce que je vais t’apprendre à faire aujourd’hui. Je vais te donner toutes les clés pour bien apprécier ton cigare, que tu débutes ou non !

Un plaisir individuel

Bon, avant toute chose, j’veux aborder un point super important :

Le cigare est un plaisir individuel, pour ne pas dire solitaire. En fin de compte, tout ce qui importe c’est que tu prennes du plaisir, quel que soit le chemin que tu choisis.

Tu trouveras beaucoup de gens pour te dire que « tu sais pas faire » ou que « les vrais font pas comme ça ».

Moi, j’te dirais le contraire. Bien sûr qu’il faut apprendre et qu’il y a une dimension initiatique, mais si ton kiff c’est de tremper ton cigare dans le rhum … ben vas-y.

Même si … j’le recommande pas.

Apprécier son cigare : la découverte de l’objet

La première clé pour apprécier son cigare, à mon avis, c’est de s’intéresser à l’objet.

Tu le sais sûrement, mais le cigare est un produit artisanal, roulé 100% à la main. Chaque cigare possède ses propres caractéristiques et ses propres irrégularités.

Lorsque tu fumes ton cigare, porte une attention particulière à sa forme, sa couleur, son odeur ; essaie de découvrir les arômes (on en reparle après).

Sans aller jusqu’à dire de façon un peu obséquieuse que le cigare est un prolongement de toi-même, je crois qu’il est important d’y porter attention.

Tout au long de la dégustation, tu peux observer la cendre, la construction du cigare, l’odeur de la fumée, la façon dont la combustion se fait, etc.

Ce n’est bien sûr pas possible dans toutes les situations, notamment si t’es au bar ou en soirée, mais lorsque tu fumes seul, tu peux prendre le temps !

La quête du goût et des arômes

Le cigare, on le fume pour le goût, pas pour la nicotine ou par addiction (pour le commun des mortels, qui ne peut pas se payer 4 cigares par jour).

Le goût, c’est très subjectif, et il faut apprendre à développer son palais, comme avec la bière, les alcools forts ou le vin par exemple.

Mais je crois que le jeu des arômes est une manière ludique de bien apprécier son cigare.

À chaque bouffée, essaie de reconnaître les arômes qui sont transmis par la fumée (bois, épices, notes pâtissières, terre, etc.). Il y aura bien sûr le tabac et le bois, qui sont les goûts « standards » du cigare, mais il y a aussi tout un tas d’autres « notes », plus ou moins perceptibles.

De nombreux sites proposent une roue des arômes. Je reproduis celle de CigarAdvisor, bien fichue et complète :

roue-saveurs-cigare
Clique dessus pour agrandir 🙂

Il faut préciser un truc important : quand on parle de « chocolat », de « terre » ou de « réglisse », ça n’est pas le goût exact du chocolat, de la terre (t’en as mangé toi ?) ou de la réglisse.

En fait, on identifie plutôt ce qui s’en rapproche le plus. D’ailleurs, rien ne dit que tu retrouveras les mêmes arômes que ton voisin, et les vitoles sont toutes différentes les unes des autres.

À mon avis, s’adonner de temps en temps à ce jeu des saveurs est un bon moyen d’apprécier son cigare, et de se concentrer sur sa dégustation. Ce n’est pas obligatoire de le faire pour tous les cigares, et certains fumeurs ne le font même jamais.

Si tu n’arrives à reconnaître aucune saveur ni aucun arôme, tu ne pratiques peut-être pas la rétro-olfaction. Pour tout savoir sur cette pratique barbare, consulte mon guide ici.

Choisir son moment

Pour bien apprécier son cigare, il faut choisir le moment opportun.

Le cigare n’est pas comme la cigarette, on le fume pas sur le perron du pôle emploi juste avant de remplir le dossier pour les allocs. Nan, c’est un peu plus sérieux que ça.

Si tu veux vraiment make the most of your cigar, comme diraient les américains, il faut te prévoir un temps juste pour ça, à un endroit où tu ne seras pas dérangé.

On serait pas mal à fumer là, nan ?

Ça ne veut pas dire qu’il faut être seul.e – la terrasse d’un café ça peut être super cool – mais simplement qu’il faut réserver un moment pour ça.

Si tu fumes en discutant avec des amis, tu peux profiter de ton cigare mais tu ne seras pas à même d’en tirer complètement parti – c’est un autre type de dégustation.

On peut parfaitement apprécier fumer en refaisant le monde, c’est très bien aussi !

Le must, ça reste de fumer dans un fumoir : un lieu spécialement dédié à l’introspection et au cigare. Mais bon, ils sont rares, souvent avec un droit d’entrée, et les cigares y sont plus onéreux.

Le rituel

Une bonne manière de rentrer en osmose avec ta vitole, pour ainsi dire, est de suivre le « rituel » du fumeur. Il est composé de quelques étapes, mais à toi de le personnaliser. Généralement, voilà la checklist (t’as vu, c’est business ici !) :

  1. Observer le cigare
  2. Tâter le cigare
  3. Sentir la cape et le pied
  4. Couper le cigare (quel que soit le type de coupe-cigare que tu choisis)
  5. Déguster à cru
  6. Allumer tranquillement
  7. Fumer en mode posay.

Ce rituel te permet de vraiment entrer en contact avec le cigare, et il va à mon avis intensifier ton plaisir de dégustation.

Prendre son temps

J’arrive vraiment au conseil qui est à mon avis le plus important.

Fumer un cigare prend du temps, et c’est je pense un grand avantage dont tu dois tirer parti. C’est le temps laissé à la dégustation, à la réflexion, à la discussion ou à l’introspection.

Il ne faut donc pas essayer de fumer trop vite : avec un cigare bien construit, une taffe ou deux par minute suffiront.

Au contraire, prends bien le temps d’observer la combustion, de reconnaître les arômes, etc. C’est une bonne manière d’apprécier un cigare : en se détendant pour de vrai !

Accompagner son cigare

Le dernier conseil que je te donnerai, c’est d’accompagner ton cigare.

En fonction du cigare, beaucoup de boissons différentes se prêtent à l’accompagnement :

  • Thé
  • Café
  • Rhum
  • Whisky
  • Même du vin !

Il faut tout de même savoir que les arômes de ta boisson et de ton cigare vont empiéter un peu les uns sur les autres. Ça peut donner des trucs super, notamment avec les spiritueux, mais tu n’auras pas la même expérience que si tu avais fumé le cigare « seul ».

Partage ton expérience

Dernier conseil, et non des moindres : si tu le peux, partage ton expérience.

Tu verras qu’on apprécie souvent mieux en fumant à plusieurs, en partageant ses impressions, etc.

SI tu n’as personne avec qui fumer ( 🙁 ), tu peux toujours te tourner vers les communautés sur internet, sur Facebook ou sur des forums, par exemple.

J’espère que tu as maintenant une meilleure idée de la marche à suivre pour apprécier ton cigare au maximum. Si tu as d’autres astuces qui t’ont vraiment aidées, n’hésite pas à me les mettre en commentaire !

La bise ! <3