arturo-fuente-hemingway-short-story
Note des lecteurs0 Note
0
88
Un petit cigare à déguster !

S’il y a bien une marque non cubaine iconique, c’est Arturo Fuente.

Parfois confidentielle en France, cette marque à l’origine américaine produit des cigares d’une qualité souvent exemplaire, qui sont souvent (à tort ou à raison) comparés aux cubains.

Comme tu le sais peut-être, la marque a aussi la réputation d’être vendue chère : 40€ le cigare dominicain, ce n’est pas à portée de toutes les bourses.

Et pour la première review de Fuente sur le site, j’ai décidé de m’attaquer à un petit figurado très recommandable : le Hemingway Short Story.

Arturo Fuente Hemingway Short Story

Cepo42-49
Longueur102
Vitola de Galera-
CapeCameroun
Sous-capeRépublique Dominicaine
TripeRépublique Dominicaine
MarqueArturo Fuente
GammeHemingway
ModèleShort Story
Prix13.5
Date20/07/2020
Âge-
Temps45 min
Nombre d’exemplaires fumés2

Le petit figurado qui nous intéresse aujourd’hui n’est pas un puro dominicain : la cape, comme pour beaucoup d’Arturo Fuente, provient du Cameroun.

On reviendra dans un prochain article sur le tabac au Cameroun, parce que ça nous apprend pas mal de choses sur la présence française en Afrique, la culture du tabac sur le sol africain, la famille Meerapfel et son influence sur le cigare moderne.

La gamme Arturo Fuente Hemingway

La gamme « Hemingway » d’Arturo Fuente est bien entendu dédiée au célèbre écrivain américain, qui a vécu à Cuba 22 ans de sa vie.

Les Hemingway sont tous des perfecto, et portent tous des noms liés à la littérature :

  • Classic
  • Signature
  • Work of Art
  • Between The Lines
  • Best Seller
  • Short Story
  • Untold Story

La direction marketing est clairement old-school (la gamme existe tout de même depuis 1986), ce qui colle bien avec l’univers d’Ernest Hemingway (qui n’a jamais rien eu à voir, à ma connaissance, avec Arturo Fuente).

Tous les cigares de la gamme sont pourvus d’une cape en provenance du Cameroun.

Apparence et tirage à cru

Il n’y a rien à dire : ce petit bout de cigare fait envie.

Mesurant un tout petit peu plus de 10 cm, le Hemingway Short Story est un perfecto, dont le cepo varie de 42 à la tête à 49 au pied.

La cape est un peu rêche, peu veineuse, et d’une très belle couleur colorado maduro.

Le remplissage est ferme, sans accrocs : pas de points durs ni de points mous, ce qui laisse présager d’une belle construction.

A cru, un très bon goût de tabac et quelques notes légères et florales, ainsi que des touches sucrées.

Entame & premier tiers

hemingway-short-story-premier-tiers

L’allumage de ces perfectos est toujours un peu délicat, car on peut facilement les brûler.

Il faut donc souvent se satisfaire d’une entame un peu faible le temps que la combustion prenne vraiment.

L’allumage est facile et l’entame est très bonne. La puissance, moyenne, est soutenue par un très bon goût de tabac.

Le début du premier tiers est marqué par des notes de fruits à coque sur un fond légèrement boisé.

Puis viennent des touches pâtissières, ainsi que du café, et quelques pointes de chocolat.

Tout au long du premier tiers, les fruits à coques, et notamment la muscade, prennent une place importante.

Deuxième tiers

La division en tiers n’est souvent pas féconde pour ce genre de cigares, et celui-ci n’y fait pas exception.

A la fin du premier et au début du second tiers, on fait face à une légère montée en puissance.

La muscade, fil rouge de la dégustation, est rejointe par du bois beaucoup plus présent au deuxième tiers.

Les clous de girofle sont parfois de la partie, et on ne s’ennuie clairement pas avec ce figurado.

La cendre est belle, assez compacte et tient surtout admirablement !

hemingway-short-story-cendre

La combustion est uniforme : rien à redire côté construction.

Durant le deuxième tiers, un dégazage bienvenu vient redonner de l’entrain à la vitole, qui se faisait plus agressive, sans jamais être piquante.

Troisième tiers

Le troisième tiers est dans l’ensemble similaire au deuxième :

  • Épices
  • Muscade
  • Bois

Les notes pâtissières sont beaucoup plus en retrait, le côté sucré a disparu et le cigare se fait plus sombre.

Impossible de fumer les 2 exemplaires jusqu’à se brûler les doigts, ils deviennent désagréables avant.

Conclusion : un perfecto très agréable

Le Arturo Fuente Hemingway Short Story est sans conteste un perfecto très agréable : il offre une dégustation de 45 minutes et beaucoup de goût, avec une construction sans faille.

La puissance est moyenne, est le cigare est un peu linéaire, ce qui est courant sur ce genre de format court.

Proposé à 13€50 en France, il reste tout de même assez cher pour un « petit cigare ».

Reste que la dégustation est plaisante, et que c’est un petit bout d’excellente facture : un cigare à tester chez Fuente !

arturo-fuente-hemingway-short-story
Arturo Fuente Hemingway Short Story
Récap'
Le Hemingway Short Story est une belle manière de débuter chez Arturo Fuente ! Un beau petit figurado plein de goût à la construction parfaite, qui souffre quand même des inconvénients de ce genre de format : il chauffe, et il est linéaire !
Apparence
85
A cru
87
Construction
90
Dégustation
90
Note des lecteurs0 Note
0
Les +
Très belle construction
Un petit bout plein de goût !
Les -
A tendance à chauffer
Final un peu déséquilibré
88
Un petit cigare à déguster !

Leave a Reply

// Delay pixel fire by 3 seconds