Salut les visiteurs des internets !

Tu as déjà fumé un cigare impossible à tirer, comme s’il était « bouché » ?

Ça t’est déjà arrivé de devoir rallumer ton cigare 25 fois pendant la même dégustation, jusqu’à devoir abandonner ?

Ou bien tu t’es déjà demandé ce que c’était que ces idées d’humidité, d’hygrométrie ?

Ça tombe bien, dans ce guide complet, on va regarder comment bien conserver ses cigares, de façon analytique et empirique !

En bref, tout ce qu’il faut savoir sur la conservation des cigares.

Trop long – pas lu (TL;PL)

L’article que tu t’apprêtes à lire est long. Si ce qui t’intéresse, ce sont les faits, voici un petit résumé :

  • Les cigares ont besoin d’être conservés correctement
  • Comme le vin, ils ont besoin de stabilité en humidité comme en température – pas de changements brusques
  • Pour les cubains, entre 65 et 70% d’humidité relative pour 16 à 18°C
  • Pour les autres terroirs, on peut faire entre 70 et 75% pour 16 à 18°C
  • Pour t’assurer une facilité de conservation, utilise des sachets Boveda ou Integra
  • Le type d’humidor que tu utilises n’importe pas – seules importent les conditions de conservation

Pourquoi les cigares ont-ils besoin d’une conservation particulière ?

Quand on débute dans le monde du cigare et qu’on achète ses premières vitoles, il peut paraître étonnant de devoir les conserver dans un endroit dédié.

Au départ, la pochette plastique donnée par le caviste (qui n’est autre qu’un sac congélation au final) permettra de conserver les cigares quelques jours, mais c’est bien tout.

Et pourtant, la conservation est une étape importante : c’est certainement le facteur qui joue le plus sur une dégustation, et elle est pourtant très souvent survolée, voire même ignorée par de nombreux aficionados.

Les cigares sont fabriqués pour la plupart dans les caraïbes, et leur élaboration est le fruit d’un (très) long processus :

  • Culture du plan de tabac
  • Séchage des feuilles
  • Fermentation des feuilles
  • Vieillissement des feuilles
  • Élaboration d’un blend
  • Roulage du cigare
  • Contrôle qualité
  • Décongélation et envoi
  • Stockage aux douanes
  • Transport
  • Stockage dans l’entrepôt du distributeur
  • Transport
  • Stockage dans la civette
  • Vente

Durant tout le processus de fabrication et de transport, l’humidité et la température sont très contrôlées, car elles jouent un grand rôle dans le séchage et la fermentation des feuilles, qui permettent à leur tour l’élaboration d’un produit de grande qualité (avec le savoir-faire de tous les ouvriers, mais on en reparlera ?).

Il faut donc bien comprendre que mal conserver ses cigares, c’est rompre cette chaîne de valeur et ce processus d’élaboration.

Nombreux sont les amateurs qui pestent contre la qualité des produits, lorsque la majorité des problèmes pourrait être résolue avec une meilleure conservation !

Qu’est-ce qu’une « bonne » conservation des cigares ?

Le tabac est très sensible aux variations de température et d’hygrométrie.

La « bonne » conservation consiste donc à réduire au maximum ces variations, tout en s’assurant que les cigares ne moisissent pas, et conservent leurs arômes.

Mais c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire !

La méthode de conservation choisie dépend aussi de tes objectifs : un amateur souhaitant faire vieillir ses cigares plusieurs dizaines d’années n’aura pas la même stratégie de conservation qu’un fumeur occasionnel qui souhaite conserver une cinquantaine de cigares.

Voici deux règles qu’on peut retenir :

  1. Pour les cigares cubains, 65% à 70% d’humidité, pour une température comprise entre 16 et 18 °C
  2. Pour les cigares du nouveau-monde (autres terroirs), entre 70 % et 75% d’humidité pour une température de 16 à 18°C.

Pour ce qui est des cubains, l’information est donnée par Habanos S.A., la société mixte qui gère la commercialisation des cigares : on peut donc leur faire confiance :

habanos-etiquette-conservation-cigares

Humidité des cigares et humidité relative

Alors on va commencer tout de suite par le gros du sujet, et on va être obligés de faire un petit détour par la physique et la notion d’humidité relative.

Jusqu’ici, il ne t’a pas échappé que je n’ai jamais donné d’indication d’humidité sans donner d’indication de température, et je vais t’expliquer pourquoi.

Qu’est-ce que l’humidité ?

Quand on parle d’humidité, ou plutôt devrais-je écrire d’hygrométrie (les plus calés me corrigeront 🙂 ), on parle de la proportion d’eau dans l’air (voir cet article sur Wikipédia pour une description plus correcte scientifiquement).

Donc, si je dis que mon humidor est à 68% d’humidité, cela signifie que l’air de l’humidor est chargé en eau à 68% de sa capacité maximale.

Oui, mais voilà, et c’est ça qu’il faut retenir :

L’air chaud peut contenir plus d’eau que l’air froid.

Ou bien, dit autrement : plus l’air est chaud, plus il peut contenir d’eau. Donc il y aura plus d’eau dans de l’air à 60% d’humidité à 28°C que dans de l’air à 65% à 25°C.

Et tout ça, on peut en faire un zouli tableau, que je vous mets là, après l’avoir méchamment repris du site emg-beyer.be.

Ratio température et humidité

Generated by wpDataTables

On voit que pour une température de 20°C et une humidité relative de 70%, il y a environ 12 grammes d’eau par mètre cube. Mais si on augmente la température à 25°C tout en gardant 70%, c’est 16 g/m3, soit un augmentation de 33% environ !

L’humidité relative est exprimée en pourcentages, et l’humidité absolue en g/m3. À 100%, l’air est donc saturé en eau.

Il y a donc autant d’eau dans un air à 25°C et 55% d’humidité relative que dans un air à 20°C et 70%.

Mais alors, pour nos cigares ?

Alors que peut-on en déduire pour nos cigares ?

C’est assez simple : ce qui compte pour la conservation des cigares, ce n’est pas l’humidité relative, mais l’humidité absolue, c’est-à-dire la quantité totale d’eau dans l’air, et surtout la stabilité de cette quantité dans le temps.

C’est la raison pour laquelle les hygromètres fournissent souvent humidité + température, et non seulement l’humidité, car cette mesure est bien relative à la température (et aussi à la pression, mais c’est déjà assez chiant comme ça !).

Il est donc tout à fait normal que l’humidité relative de la cave baisse alors que les températures augmentent.

Si tu conserves tes cigares à 70% à 22°C, il faut que ta cave soit autour de 60% à 25°C pour avoir la même quantité d’eau.

L’été, c’est donc normal d’avoir une humidité relative plus basse dans la cave. D’ailleurs, tu peux faire le test : mets un sachet Boveda avec un hygromètre dans une pièce à 25°C, et l’hygromètre ne donnera pas le même pourcentage que le sachet !

A quelle hygrométrie conserver ses cigares ?

Dès qu’on a compris ça, on se rend compte qu’il est bien plus intéressant de réfléchir en termes d’humidité absolue.

Donc lorsqu’Habanos S.A. nous dit, pour les cubains, entre 65% et 70% et entre 16°C et 18°C, ça veut surtout dire :

Entre 8.8 et 12 g/m3 d’eau dans l’air.

Tu as de la chance : je t’ai mâché le travail, le tableau est juste au-dessus.

Comment conserver ses cigares en été ?

En été, l’air extérieur est plus chaud, et souvent plus sec.

J’entends souvent les gens dire : moi, je mets un Boveda 80% dans ma cave l’été, parce que sinon ça baisse.

Ben … oui, ça baisse, mais c’est normal. Si tu mets à 70% à 28°C … tu risques d’avoir des cigares un peu humides quand même.

L’été, il ne faut donc pas s’alarmer de voir l’humidité relative baisser un peu, c’est tout à fait normal.

Le plus important est d’essayer de conserver une certaine stabilité dans le temps : c’est aussi le plus difficile, car on ne contrôle pas la température intérieure comme en hiver.

Et surtout, attention de ne pas mettre ton humidor au soleil : ça fera nécessairement monter la température à l’intérieur …

Et l’hiver alors ?

Pour l’hiver, c’est souvent plus simple, car la plupart d’entre nous dispose d’un thermostat et garde une température intérieure stable, qui varie au plus de quelques degrés.

Donc si tu chauffes pour 21°C à l’intérieur, c’est plus simple de conserver une humidité stable.

Attention, par contre : il est conseillé d’ouvrir les fenêtres en hiver pour la qualité de l’air intérieur, mais l’humidor n’aime pas les courants d’air.

Même si les caves sont conçues pour être hermétiques, elles ne sont pas pour autant complètement fermées : il faut renouveler l’air.

Si ta cave se trouve dans un courant d’air, elle risque de souffrir d’un manque de stabilité, ce qui nuira à la bonne conservation des cigares.

Le récapitulatif de mi-parcours

Récapitulons un peu.

  1. Les cigares n’aiment pas les variations d’humidité et de température
  2. Les cigares ont besoin d’être conservés avec une hygrométrie absolue comprise entre 8.5 et 12 g/m3 d’eau, un peu plus pour les non-cubains.
  3. En été, il est normal que l’hygrométrie relative baisse, et il faut laisser faire.
  4. En hiver, il faut essayer de limiter les courants d’air.

Maintenant qu’on a parlé des conditions de conservation, on va passer à la pratique :

Comment maintenir des conditions de température et d’humidité propices à la bonne conservation des cigares ?

C’est simple : il faut recréer ces conditions climatiques dans un contenant : un humidor, qu’on appelle aussi cave à cigare.

J’ai un article complet sur les humidors ici, ainsi qu’un article pour apprendre à préparer son humidor ici, si ça t’intéresse.

Comment maintenir une bonne hygrométrie (humidité) dans sa cave à cigares

coiffe-triple-cigare-ramon-allones-superiores-lcdh

Tu l’as compris, humidité relative et température ne sont pas dissociables. Il faut donc toujours les penser en tandem.

Je vais commencer par parler de l’humidité, mais elle va de pair avec la température.

Avant tout, il faut avoir bien préparé sa cave à cigares. Mon article sur le sujet est ici si tu ne sais pas comment faire.

Pour maintenir une humidité relative correcte dans sa cave, il existe plusieurs méthodes :

  • Humidificateur en mousse
  • Humidificateur à gel (cristaux)
  • Humidificateur à billes
  • Humidificateurs électroniques
  • Sachets d’humidification (Boveda/Integra)

Humidificateurs en mousse

Pour amener de l’humidité dans un humidor, on peut utiliser la même mousse qu’on utilise pour les fleurs.

Cette mousse absorbe l’eau puis, par capillarité, la fait doucement revenir en surface. On la trouve donc dans certains humidificateurs

Il s’agit d’une méthode peu chère et facile à mettre en œuvre, mais ce n’est pas le top pour contrôler exactement l’humidité.

Humidificateurs à gel ou à cristaux

humidificateur adorini cristaux
Humidificateur à cristaux Adorini

Certains humidificateurs sont remplis de petits cristaux qui, une fois en contact avec l’eau, prennent la forme d’un gel.

Puis ils libèrent l’eau qu’ils ont emmagasinée, et sèchent.

Une fois qu’ils sont revenus à leur état de cristaux, il est temps de remettre de l’eau.

Cette solution d’humidification est plus facile à mettre en œuvre que la mousse, car il est plus facile de savoir quand il faut remettre de l’eau.

Humidificateurs à billes

Il existe une troisième forme d’humidificateurs passifs : à base de billes de silice.

Ces humidificateurs sont remplis de billes qui changent de couleur en fonction de la quantité d’eau :

  • Transparent avec de l’eau
  • Opaque sans eau.

Il est donc également facile de savoir à quel moment remplir d’eau : lorsqu’on ne voit plus à travers les billes !

Humidificateurs électroniques

Évidemment, certains fabricants proposent également des humidificateurs électroniques.

On remplit l’appareil d’eau puis il va mesurer le taux d’humidité et se mettre en marche pour humidifier l’air jusqu’à ce que le taux soit bon.

Ces appareils ont plusieurs inconvénients :

  • Ils sont chers
  • Ils consomment de l’électricité
  • Il faut remplacer les filtres

Bref, l’idée est tentante, mais l’exécution peut être plus difficile.

Sachets d’humidification (Boveda, Intégra)

conserver ses cigares avec un boveda
Source : Boveda

Enfin, la dernière solution pour humidifier sa cave à cigares, c’est d’utiliser des sachets. A ma connaissance, 2 marques commercialisent ces produits :

  • Boveda
  • Integra

Il s’agit de sachets qui sont remplis d’une solution saline (dans le cas de boveda) ou non-saline (dans le cas d’Integra), et qui vont réguler l’humidité de façon bidirectionnelle.

Il n’y a donc rien à faire à part ouvrir le sachet, et le laisser agir.

Les 2 marques commercialisent différents niveaux d’humidité relative : de 62 à 84% pour Boveda, et de 55% à 72% pour Integra. Aucune des deux marque ne mentionne à quelle température cette humidité relative correspond ? !

On recommande un sachet de 60g pour 25 cigares.

C’est vraiment la solution la plus simple pour humidifier sa cave.

L’inconvénient, c’est qu’il faut racheter des sachets. On trouve sur Amazon des packs de 10 pour 40 à 50 euros.

Comment maintenir une bonne température dans sa cave à cigares

Pour ce qui est de la température, il n’y a que 2 possibilités :

  • Tu disposes d’une cave ou armoire réfrigérée
  • Tu disposes d’une cave non réfrigérée.

Si ta cave est réfrigérée, il suffit de choisir la température adéquate, entre 16 et 18°C, et de laisser la machine faire son travail.

Dans le cas où tu disposes d’un humidor « normal », il y a quelques astuces pour éviter de faire varier ou monter la température :

  • Ne pas placer ton humidor près d’une fenêtre pour éviter les courants d’air
  • Ne pas placer ton humidor au soleil
  • Ne pas le placer près d’un radiateur
  • Ne pas le placer juste à côté d’une source de chaleur quelconque (lampe, ordinateur, etc.)
  • Ne pas le placer près d’un climatiseur ou dans un courant de clim

Bref, d’une manière générale, éviter tout ce qui chauffe ou refroidit à proximité.

Rappelle-toi : les cigares ont besoin de stabilité, donc on veut minimiser les changements, et faire en sorte qu’ils soient le plus lents possibles lorsqu’il y en a.

Comment contrôler l’humidité et la température dans son humidor

Maintenant qu’on a vu comment maintenir de bonnes conditions de conservation, on va parler des différents moyens de les contrôler.

Pour ça, on va avoir besoin de 2 appareils :

  • Hygromètre, pour contrôler l’humiditié
  • Thermomètre, pour contrôler la température (tu te souviens, c’est important, toussa).

Heureusement, certains fabricants proposent des produits qui font les deux.

Petit rappel : un hygromètre, ça se calibre. Mon article sur le sujet est ici.

Hygromètres analogiques (à aiguille)

hygrometre-analogique

Les hygromètres analogiques, ou hygromètres à aiguilles, sont les moins précis.

Ils disposent d’une aiguille qui indique le taux d’humidité relative, mais pas la température.

On les retrouve souvent d’origine dans les caves à cigares, et certains sont meilleurs que d’autres, mais leur marge d’erreur est assez élevée.

Leur avantage est sans conteste leur prix, peu élevé.

Hygromètres électroniques

hygrometre digital xikar

Il existe également des hygromètres analogiques.

Dans cette catégorie, on trouve aussi des produits qui donnent la température à côté.

A mon sens, c’est vers ce genre d’appareil qu’il faut se diriger si on veut profiter d’un bon contrôle sur les conditions de conservation des cigares.

Ils coûtent plus cher, mais le fait d’avoir en un coup d‘œil température et humidité est indispensable.

Hygromètres connectés

boveda-smart-sensor
Le Boveda Smart Sensor fonctionne avec un smartphone

Enfin, certains fabricants proposent des hygromètres connectés, par exemple à une application mobile.

Ils peuvent être intéressants dès lors qu’on dispose de plusieurs caves, pour consulter en un coup d’œil depuis son smartphone toutes les conditions de conservation.

Stations météo

Sache qu’il ne faut pas nécessairement acheter des produits spécialisés pour le cigare : certaines stations météo annoncent température et humidité relative, et son assez petites pour aller dans ta cave.

L’avantage, c’est qu’elles sont souvent moins chères que des produits spécialisés !

Dans quoi conserver ses cigares à la maison ?

Je te propose maintenant de regarder les différents types d’humidor, leurs qualités et leurs défauts, et comment choisir.

J’ai fait un article complet sur les humidors ici, mais on va se concentrer sur les grandes lignes quand même.

Les sachets plastiques de la civette

Lorsque tu te rends à la civette, on met les cigares dans un sachet plastique, qui ressemble à un sac congélation, certaines fois à l’effigie de marques.

Ce sachet te permet de conserver tes cigares quelques jours, 2 ou 3 tout au plus.

Si tu n’as pas d’autre moyen de conservation, il faut absolument en trouver un !

Il existe aussi des sachets plastiques avec une humidification intégrée, qui permettent de conserver les cigares jusqu’à 3 mois.

L’humidor de table, ou desktop humidor

Adorini Treviso

L’humidor de table est le type de cave à cigares le plus répandu.

Il peut varier en termes de taille, de contenance, de design, etc. Il est généralement en cèdre, même si d’autres bois peuvent être utilisés.

Il en existe à tous les prix, depuis quelques dizaines d’euros jusqu’à quelques dizaines de milliers : vitré, non vitré, rectangulaire, pyramidale, etc.

Généralement, les caves à cigares sont livrées avec un humidificateur et un hygromètre, qui est positionné en façade.

L’humidor acrylique

Certaines marques proposent des humidors en acrylique.

En plus d’être transparents, et donc de mettre tes plus beaux cigares à la vue de tous, ils présentent l’avantage d’être complètement hermétique, car l’acrylique est un matériau non poreux.

Ça permet notamment d’humidifier avec des sachets Boveda de façon très efficace, car il n’y a pas de bois pour réguler l’humidité à l’intérieur.

La marque Boveda vend d’ailleurs 2 modèles de caves à cigare en acrylique.

Au titre des inconvénients : ils chauffent plus facilement, laissent passer la lumière, et sentent mauvais lorsqu’ils sont neufs !

L’humidor de voyage

Un humidor de voyage peut contenir de 5 à 60 cigares (oui oui, Xikar fait un modèle de voyage pour 60 cigares).

Le plus souvent ces humidors sont en plastique, mais on les trouve parfois aussi en bois.

Ils disposent généralement d’un petit humidificateur en mousse, mais le plus simple, là aussi, est d’humidifier avec un Boveda de 8g, spécialement prévu à cet effet.

Les humidors de voyage ne sont pas dédiés à la conservation, mais peuvent tout de même garder des cigares propres à la consommation pendant plusieurs semaines.

Les jarres

jarre-cigares-havana-club
Une jarre Havana Club

Les jarres sont un moyen un peu old-school de conserver les cigares. Il s’agit de contenants totalement hermétiques, en porcelaine, en acrylique ou en verre.

La conservation en jarres permettrait de développer massivement les arômes d’un cigare en faisant ressortir les huiles, notamment parce que l’apport en oxygène est réduit par l’absence de renouvellement d’air.

En réalité, les jarres ont été commercialisées au départ par H. Upmann au début du XX° siècle, avec la promesse que l’imperméabilité à l’air conserverait mieux les cigares.

L’étui à cigares

Les étuis à cigares ne sont pas faits pour la conservation, mais ils permettent d’emmener de 1 à 5 cigares en les protégeant.

Ils sont le plus souvent plaqués avec du cèdre, ce qui permet de conserver l’humidité.

Si tu y ajoutes un Boveda, un étui à cigares pourra sans doute conserver des cigares quelques semaines, mais ce n’est pas sa fonction.

Comment conserver ses cigares sans humidor ?

Une question qui revient souvent a trait à la conservation des cigares sans cave.

Les débutants qui souhaitent se mettre au cigare ne sont pas forcément équipés d’une cave ou d’un espace dédié : comment faire dans ce cas ?

Le réfrigérateur (mauvaise idée)

On entend parfois dire qu’il serait possible de conserver des cigares au réfrigérateur.

Comme on va le voir, c’est une très mauvaise idée.

Cette idée fausse vient du fait qu’un réfrigérateur permet de réguler la température. Dans l’esprit de certains, cela suffirait à conserver des cigares.

Malheureusement, tu l’as bien compris : la température n’est qu’une partie de l’équation. L’autre partie, c’est l’hygrométrie.

Or impossible de contrôler l’humidité relative dans un frigo ! Sans compter que comme la température est basse … l’hygrométrie est tout de suite très haute !

Pire, je frémis à l’idée d’imaginer des cigares côtoyer des oignons, de la viande haché ou un reste de raclette. Brrrr …

Sérieusement, ne le fais pas !

Le tupperware

Il est possible de conserver quelques temps des cigares dans un tupperware, mais c’est une solution de court-terme.

Comme le tupperware est (en gros) hermétique, l’humidité des cigares sera conservée.

Sans apport extérieur d’humidité, il y aura toujours un transfert d’humidité entre l’air dans le tupperware et les cigares : ceux-ci vont se dessécher à terme, donc attention !

Le tupperdor

Une alternative si tu n’as pas envie d’investir dans une cave à cigares (même si on en trouve pour 30€), c’est de te faire un tupperdor.

Un tupperdor, c’est simplement un tupperware, ou une caisse hermétique, transformé en humidor.

J’en parle un petit peu plus ici, alors je ne vais pas m’étendre plus que ça.

Le coolidor

Le coolidor est une glacière (cooler en anglais) utilisée comme humidor.

C’est un peu le même principe de récup qu’avec le tupperdor. C’est plutôt une bonne solution pour conserver des cigares lorsque ta cave est pleine : je te conseille quand même d’investir dans une cave.

Comment faire vieillir des cigares ?

Tu as peut-être entendu dire que, comme le vin, les cigares se bonifient avec l’âge.

C’est tout à fait vrai !

C’est un sujet qui mérite un article à lui tout seul, alors je ne m’étendrai pas plus que ça dessus ici.

Les cigares poursuivent leur fermentation lorsqu’ils vieillissent, ce qui améliore les arômes et fait disparaître les saveurs désagréables, que les anglophones appellent off-flavors.

Pour faire vieillir ses cigares, il faut que la température et l’humidité soient encore inférieures au processus habituel de conservation : autour de 65% d’humidité relative à 16-18°C.

Bien sûr, tous les cigares n’ont pas le même potentiel de vieillissement, et cela dépend de plein de facteurs. On en reparlera !

Conclusion : la conservation des cigares

J’espère qu’avec ce guide un peu long, tu y vois plus clair dans la manière de conserver les cigares, les façons de faire et les différents contenants disponibles.

Dans beaucoup de cas, une mauvaise dégustation provient d’un mauvais processus de conservation.

Si tu tombes sur un mauvais cigare, assure-toi de l’avoir conservé correctement avant de blâmer le caviste, le distributeur, le producteur ou l’entièreté du terroir.

Si tes cigares sont bons, pas besoin de se prendre la tête outre-mesure !

Et, en guise de dernier conseil, un rappel : on conseille si possible de ne pas fumer un cigare qui sort de civette.

Le caviste ouvre et ferme sa cave de nombreuses fois par jour, et beaucoup on tendance à sur-humidifier leurs armoires pour conserver un semblant de stabilité.

Ceci conduit bien souvent à des cigares difficilement fumables, qui ont besoin de reposer en cave quelques jours, ou quelques semaines avant d’être fumés !

Questions fréquentes sur la conservation des cigares

Dans quoi conserver ses cigares ?

Dans une cave à cigares, qu’on appelle aussi humidor ! On en trouve majoritairement en bois de cèdre, mais aussi en acrylique, et il existe des caves de voyage !

A quelle température et humidité conserver les cigares ?

L’humidité et la température doivent toujours aller de concert. On recommande une humidité absolue entre 9 et 12 grammes d’eau par m3 d’air, soit entre 65 et 70% d’humidité pour une température comprise entre 16 et 18°C.

Avec quoi humidifier sa cave à cigares ?

Avec un humidificateur, ou un sachet Boveda/Integra.

Il existe de nombreux types d’humidificateurs, mais les sachets sont l’option la plus pratique !

29 Comments

  • Vincent dit :

    Salut et merci pour cette article d’anthologie ! Clair, argumenté et avec des preuves à l’appui. Je m’attarde maintenant à conserver l’hygrométrie absolue plutôt que de viser bêtement et avec obsession les 75% dans n’importe quel conditions… J’espère d’ailleurs que mon inculture n’aura pas abîmé mes vitoles.
    Cependant, ma collection s’étoffe au point où tous mes cigares ne tiennent plus dans un seul humidor… je décide donc de consacrer un humidor pour les cubains et un autre pour ceux du « nouveau monde ». Si pour les cubains il faut une hygrométrie absolue comprise entre 8 et 12, tu précises « un peu plus » pour les autres terroirs… c’est combien un peu plus ??? :
    Entre 10 et 14 ?
    Entre 13 et 17 ?

    Merci d’avance pour tes réponses,
    Vincent

  • Rom dit :

    Bonjour Vince !

    Un très grand merci pour toutes ces informations qui clarifient (grandement) ce sujet complexe ! Et de manière générale pour ce blog dont je suis ravi que tu en ais repris l’écriture (séquence sentiments : je dois admettre que c’est grâce à ce site que j’ai osé me lancer un peu et avec énormément de modération dans ce monde passionnant). 🙂

    J’ai une question un peu con (mais je pense géniale du coup) : avec ces grandes chaleurs de l’été (soit entre 26 et 30° en intérieur chez moi), le taux d’humidité de ma cave (100 cigares Adorini standard, remplie entre le 1/3 et la moitié à 90% de cubains) oscille beaucoup entre 74 et 78%. Et de manière générale je trouve mes cigares toujours un peu humides. Je précise que j’ai étalonné l’humidificateur avec un sachet Boveda.
    Donc (voilà l’idée géniale) : est-ce que pour simplifier tous les calculs cela aurait un intérêt quelconque de mettre cette jolie petite cave à cigare et son humidificateur correctement approvisionné (ou un sachet Boveda 72° ou moins ?) dans une cave à vin électrique de type la sommelière qui elle est toujours maintenue à 17° (et pas pleine du tout) afin de toujours avoir ce niveau de température et donc stabiliser l’hygrométrie ? Ou est-ce sans intérêt, et voir carrément risqué…

    Merci beaucoup ! (je vais avoir d’autres questions que je réserve aux articles qui en traite…)

    • Vince dit :

      Salut Rom,

      Merci beaucoup pour tes commentaires encourageants 🙂

      En fait pour les cubains mieux vaut mettre du 65% ou 69% si tu utilises des Boveda, 72% c’est beaucoup

      Étape 1 : si tu n’utilises pas de Boveda, vire l’humidificateur et mets des Boveda 65% ou 69%, un sachet pour 25 cigares.
      Étape 2 : si tu as toujours le problème avec des Boveda, tu peux effectivement envisager de mettre tes cigares ou ta cave dans une cave à vin réfrigérée, ou acheter quelque chose comme une Klarstein 🙂

      Il faut toujours faire confiance à ton ressenti : si tu les trouves humides, c’est qu’ils le sont probablement. Personne d’autre que toi n’a accès à ta cave !

      • Rom dit :

        Bonjour Vince !
        Merci beaucoup pour ta réponse, je vais essayer de procéder ainsi !
        Effectivement je les trouve toujours un peu humide, mais je trouve surtout que je dois souvent les rallumer (hors ceux qui ont un éventuel petit soucis de fabrication). Go pour du Boveda 69% alors ! (je ne voudrais pas trop pénaliser les quelques Dominicains, Honduriens et Nicaraguayens dont je dispose…)

  • Jean Marie Moukarim dit :

    Bonsoir Vince
    désolé d’être insistant , j’ai enlevé les humidificateurs, et le taux depuis hier est a 72%, mais la température
    est a 27 28 degrés , la cave est dans un endroit loin de la chaleur du soleil mais je le redis je vis en afrique
    donc je pense que c’est logique j’attend ton retour
    merci encore pour tes réponses!!!

    • Vince dit :

      A quelle température/humidité est l’air ambiant ?

      Si tu as enlevé l’humidificateur il faut attendre que ça descende 🙂

      • Jean Marie Moukarim dit :

        ACTUELLEMENT a 12h55 la température ambiante est a 26.5 degrés et l’humidité a 99 RH% et dans la cave 27.8 degrés et 70 71 RH%

      • Jean Marie dit :

        Bonjour Vince
        je reviens vers toi pour ma cave , après avoir enlevé les humidificateurs , faute d’avoir des sachets a 65% j’en ai eu a
        70% ce qui a bien sur régulé le taux d’humidité a 70%, mais mon autre problème c’est la température qui reste la journée a l’intérieur
        entre 27° et 28° la journée et le soir entre 25°et 26° , alors avec une tel température est ce que je risque de perdre les cigares,
        que faire pour faire un peu descendre la température a savoir encore que la cave n’est pas au soleil prés d’une source de chaleur etc…
        encore merci pour ton temps.

        • Vince dit :

          Salut Jean-Marie,

          A part une cave réfrigérée, du type Klarstein ou La Sommelière, pas beaucoup de solution pour faire baisser la température.

          Comment sont tes cigares ? A ce stade, c’est surtout ça qui va jouer 🙂 S’ils sont bons, arrête de te prendre la tête 😀

          • Jean Marie dit :

            tu as raison …de toute les façons ils sont pas sec, et en les faisant rouler entre mes doigts ils ont ce moelleux mais pas trop
            et ferme a la fois
            encore une fois merci pour ton temps
            et ton super site
            bonne soirée

  • Jean Marie Moukarim dit :

    merci Vince
    je l’ai fait j’attend de voir

  • Jean Marie Moukarim dit :

    Bonsoir
    tout d’abord merci pour ce site extrêmement complet , et merci pour le guide ,
    j’ai une petite question ??
    Je viens de préparer ma nouvelle cave a cigare après 3 jours j’ai rechargé en eau les humidificateurs et après avoir refermé un petit moment
    le niveau d’humidité est a 70 % mais la température est a 24 degrés est ce bon et est ce normal ??
    Je précise que mon hygromètre est digital et j’habite en Afrique en cote d’ivoire
    merci d’avance pour vos réponses

    • Vince dit :

      Salut Jean Marie et merci pour ton message.

      Il faut surtout que tu attendes que la température se soit stabilisée. Je te mets le lien de l’article pour préparer un humidor ici :

      https://www.cigare-fourmi.com/preparer-nouvelle-cave-cigares/

      Une fois que l’humidité relative est stable, tu peux ajouter des boîtes en cèdre, attendre que ça se stabilise, puis y mettre tes cigares.

      Concernant 70% pour 24°C, c’est un peu élevé, je te conseillerais de descendre entre 50 et 60 maximum 🙂

      • Jean Marie Moukarim dit :

        Bonjour Vince,
        merci pour le retour,
        comment faire pour descendre entre 50 ou 60 a cette température ?? a savoir que ce matin j’avais 24 degrés pour 77% !!!!!
        suis un peu perdu
        merci

      • Jean Marie Moukarim dit :

        rebonjour Vince
        je renvoie une réponse le taux actuel de ma cave est a 80 % et la température a 27 degrés la c’est grave faut il que je réhumidifie la cave et les humidificateurs et que je la laisse fermé pour 24h encore , désole d’être insistant

        cordialement
        Jean Marie

        • Vince dit :

          Salut Jean Marie,

          C’est effectivement beaucoup trop humide. Je pense que tu devrais enlever l’humidificateur et te procurer des sachets boveda 65%.

          Ensuite ton humidité redescendra et ce sera plus facile a contrôler 🙂

          • Jean Marie Moukarim dit :

            Salut Vince
            j’ai réhumidifié hier ma cave , et refermé jusqu’à ce matin mais encore et la 26 degrés pour 87%
            je précise que je suis en cote d’ivoire et ici impossible de trouver des sachets boveda …

          • Jean Marie Moukarim dit :

            Vince est ce qu’il faudrait que je refasse le processus de préparation d’une cave et refermer pour 3 jours???
            Merci encore pour les informations
            bonne journée

          • Vince dit :

            Non c’est le contraire !

            C’est trop humide, donc il faut que tu laisses l’humidité sortir. Il faut que tu enlèves l’humidificateur !

  • Goin' Postal dit :

    Merci pour ce site vraiment très intéressant, et plutôt complet en la matière ouvert à tout le monde. J’y trouve des infos énormément intéressantes, cherchant à creuser le sujet et apprécier de bons cigares plutôt que du tout venant (qui pourrait même avoir tendance à t’éloigner des cigares au final).

    Juste une petite correction à apporter dans ton article, même si avec un peu de logique, ça ne nuit pas à la compréhension:

    L’humidité absolue est exprimée en pourcentages, et l’humidité absolue en g/m3. À 100%, l’air est donc saturé en eau.

    Tu voulais dire relative 😉

    En tout cas, j’aime beaucoup ton approche ouverte du sujet, et la passion qu’on peut ressentir…. Comme chez cette très professionnelle néanmoins tellement amicale caviste que j’ai découvert il y a peu dans ma région (qui refuse de me vendre plus de 2 cigares à la fois parce que je n’ai pas encore d’humidificateur ;)…. ce que je ne peux que valider considérant les arguments de qualité/conservation, même si j’en prendrais bien au moins un 3è ne serait-ce que pour en avoir un sous la main me restant au cas où :D)!
    Il va falloir que je fasse un choix pour une petit humidor, mais j’ai encore du mal à me décider sur ce qui me semble le mieux tout en étant un bel objet (et de préférence à un prix abordable)!

    • Salut et merci pour ton commentaire, ça fait plaisir 🙂

      J’ai fait la correction, merci 🙂

      Pour ton humidor, je n’ai que deux conseils : prends toujours plus grand que ce dont tu penses avoir besoin, et achète quelque chose de durable.

      On trouve beaucoup d’humidors moyens sur Amazon, en pensant économiser quelques dizaines d’euros, mais si c’est pour devoir en racheter un au bout de quelques semaines/mois parce qu’il est trop petit ou de mauvaise qualité, autant prendre le bon tout de suite.

      Regarde aussi d’occasion, sur leboncoin par exemple – il y a de bonnes occases.

      Niveau marques, tout le monde est content d’Adorini, moi inclus, donc tu peux y aller 🙂

      • Goin' Postal dit :

        Salut,

        merci pour ta réponse!

        Oui, c’est sur, je suis plutôt parti pour un peu plus grand que ce que j’estime.. J’imagine bien que si je tombe sur la perle pour mon plaisir, je risque de blinder trop rapidement un humidor trop à l’étroit pour y mettre d’autres découvertes/envies.

        Ok pour Adoirini, j’ai regardé un peu… et même si je vais prendre encore un peu de temps pour me décider, il y a de très belles pièces! Et bien que je ne risque pas de m’offrir celui là, l’humidor en ardoise semble tellement classe!!!

        J’ai regardé rapidement sur leboncoin, mais j’ai un peu de réticences quand même par rapport au neuf… pas toujours confiance en ce que les personnes peuvent affirmer pour vendre leur matos d’occas 😉

        En attendant, je met un peu d’eau distillée sur un coton dans le sachet (relativement) hermétique pour garder un peu de fraicheur sur mon Macanudo Inspirado White module Churchill conseillé par ma revendeuse en attendant de le délecter tranquillement un long après midi du weekend qui arrive (avec le beau temps en extérieur!)… il risque d’avoir perdu légèrement en humidité, mais à le tâter régulièrement, très peu. J’espère que le plaisir à le découvrir sera à la hauteur de l’attente, ainsi que de sa belle robe et ses mensurations!

        A très bientôt!

  • Renaud Amédro dit :

    Super article !
    Des caves à conseiller ?
    Merci à toi !

    • Salut Renaud,

      Merci 🙂

      J’ai acheté celle-ci il y a assez longtemps : https://amzn.to/2znSzuW

      Pas ouf ouf, je pense qu’il faut mettre un peu plus.

      Souviens-toi que :

      1 – On achète toujours trop petit (plus tu constitues un fond de cave plus tu as besoin de place)

      2 – C’est un investissement sur le long-terme, donc c’est souvent intéressant de mettre un peu d’argent.

      J’ai aussi une Adorini que je trouve vraiment bien, je l’ai achetée d’occasion (un bon plan quand tu es sur un petit budget, les amateurs prennent soin de leurs affaires dans 90% des cas) :

      https://amzn.to/2R1KNO8

      Il y a un consensus sur la marque Adorini auprès des amateurs – très bon rapport qualité-prix et produits solides.

      Donc tu peux foncer vers celles-là !

      La bise !

Leave a Reply

// Delay pixel fire by 3 seconds