[Guide] Fumer son premier cigare10 min de lecture

fumer-premier-cigare

Salut à tous !

Cette semaine on continue les articles pour débutant avec une question que tout le monde se pose : comment bien fumer son premier cigare ?

Fumer une bonne vitole, c’est une expérience particulière qu’il faut savourer. La plupart du temps, tu commenceras avec l’aide d’un(e) ami(e) qui t’initiera, mais peut-être que, comme moi, il te prendra l’envie de commencer seul, ou avec quelqu’un qui débute également.

Dans ce cas, voici dont quelques conseils pour bien savourer ton premier cigare !

Même si tu es un adulte responsable, je me dois de te rappeler que le tabac, c’est pas bon pour la santé, et que le cigare ça cause le cancer. Alors, modération et consommation exceptionnelle 😉

Bien fumer son premier cigare : une question de lieu !

Tout d’abord, un cigare est une expérience longue : ce n’est pas une cigarette que t’expédieras en 2 minutes chrono !

Prends donc bien soin d’avoir (au moins) une heure devant toi, et d’être confortablement installé(e).

Le fumoir

Alors l’idéal au niveau du lieu, c’est clairement le fumoir. Et pas le fumoir à cigarette dans l’arrière-salle d’un bar miteux, mitoyen des toilettes taguées !

Non non, un vrai fumoir, pour fumeur de cigares. Si tu habites en région parisienne, tu peux te rendre dans un des quelques fumoirs parisiens, mais on a de plus en plus de mal à en trouver en province.

N’hésite pas à demander à ton caviste où tu peux fumer, même si l’interdiction de fumer dans les lieux publics a fait baisser le nombre de ces établissements !

Source : Gentleman’s Gazette.

Dans un fumoir, tu trouveras de quoi t’asseoir, de quoi lire, et une ambiance propice à savourer ton cigare. Et bien sûr, on peut boire un coup !

À la maison

Une solution pour fumer tranquillement, c’est aussi simplement d’être chez soi.

Cela dit, sois préparé aux désagréments olfactifs qui s’en suivront : l’odeur de cigare est assez persistante, même si elle l’est un peu moins que la cigarette.

Si tu choisis de fumer dans un endroit clos, pense bien à aérer, sinon tu vas te ruiner les narines !

En terrasse d’un bar

Enfin, tu peux sans problème fumer à la terrasse d’un bar ou d’un café, en regardant passer les cons profitant de la bonhommie singulière du paysage.

La plupart des établissements n’ont rien contre les fumeurs de cigare, mais pense bien à demander à tes voisins si ça les gêne.

Ne fume pas seul(e) !

Le plaisir du cigare, comme celui de l’alcool, peut être partagé !

Si tu trouves quelqu’un de curieux qui voudrait bien essayer le cigare, n’hésite pas et commencez à plusieurs. Vous pourrez échanger sur les sensations, etc.

Et au risque de me faire huer par tous : si tu as peur de ne pas aimer, n’hésite pas à partager ton premier cigare. Attention tout de même : ne faites pas moitié-moitié, et veillez à ne pas trop tirer dessus (voir plus bas) – échangez plutôt toutes les 2 ou 3 taffes.

Quel cigare pour débuter ?

Te voilà dans le cadre parfait … mais quel cigare choisir lorsqu’on veut commencer ?

Tout d’abord, sache que tu ne te souviendras probablement pas du goût de ton premier cigare, et c’est tout à fait normal : tu te souviens du goût de ta première bière ou de ton premier verre de vin ?

À mon avis, c’est très flou … en tout cas ça l’est pour moi.

Le module

Allez, on commence avec un peu de jargon : la première chose à choisir, avant le terroir ou même la marque, c’est le module, c’est à dire le « modèle » cigare.

Si l’on devait faire des comparaisons hasardeuses, c’est peu comme la berline, la citadine ou le monospace quand on parle de voiture.

 

Ouais, j’avais prévenu, c’est hasardeux.

Les cigares existent dans une grande variété de forme et de taille. Le « module » désigne 3 choses :

  • Le diamètre (ou cepo)
  • La longueur
  • La forme du cigare.

Voici une petite image de Cigaraffection.com, très bien faite, qui récapitule quelques modules très appréciés :

Pour débuter, mieux vaut choisir un module pas trop gros, car il y a des chances que tu ne puisses pas venir à bout d’un module trop long.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les modules plus larges sont en réalité souvent moins forts, car les feuilles sont nettement moins « compressées » lorsqu’elles sont roulées.

Pour commencer, un Petit Corona ou un Petit Robusto semblent indiqués : ces modules te permettront de profiter d’une belle expérience sans te dégoûter.

Commencer pas trop fort ?

On entend souvent qu’il faudrait commencer par un module « pas trop fort », pour ne pas se dégoûter. Si tu êtes déjà fumeur, de cigarette ou de pipe, ce n’est pas forcément le cas.

Si te n’as jamais fumé de tabac de ta vie (ce qui était mon cas), mieux vaut ne pas partir sur quelque chose de trop fort, mais pense aussi que tu peux ne pas aimer les cigares doux !

La comparaison avec le vin est très éloquente : tu peux préférer les vins forts en alcool que les vins moins alcoolisés.

Quoi qu’il en soit, après ton premier cigare, il faudra explorer et goûter plein de choses, pour ensuite resserrer autour des terroirs/marques ou arômes qui te conviennent !

Autre précision importante : la couleur du cigare n’est pas directement corrélée à sa « force » ou à sa puissance. Un cigare maduro (noir) peut être moins fort qu’un cigare claro.

Quelques idées de modules
  • Romeo Y Julieta – Millefleurs (Cuba) ~6€
  • Flor de Selva – Corona (Honduras) – ~8€
  • Montecristo n°4 (Cuba) – ~10€
  • Hoyo de Monterrey Petit Robusto (Cuba) – ~10€
  • Cumpay Short (Nicaragua) – ~7€

Pas besoin d’y mettre trop cher pour ta première vitole : 10€ semble un grand maximum !

Où acheter son premier cigare ?

La plupart des villes de taille moyenne comptent au moins une civette – un tabac qui vend des cigares.

Fais attention à bien acheter ta première vitole dans une vraie civette, pas dans un PMU qui sort un vieux tube de son tiroir !

Le caviste sera aussi à même de te proposer une vitole pour débuter.

En tube ou pas en tube ?

Les tubes sont un bon moyen de conserver les cigares quelques jours avant de les fumer.

Si tu comptes fumer le cigare de suite, pas de problème, mais si tu dois le transporter toute la journée, mieux vaut avoir acheter un cigare en tube, ou bien une petite boîte.

Question conservation, les civettes fournissent la plupart du temps des petits sacs hermétiques qui permettront de conserver les cigares une journée, voire quelques jours.

Couper le cigare

Alors ça y est, tu es bien installé(e), tu as le cigare à la main … et maintenant ?

Ben maintenant, il faut allumer ! Mais avant, il faut couper.

La consommation du cigare est un vrai rituel, auquel il vaut mieux souscrire dès maintenant. Prends ton temps, et essaie de profiter de chaque instant : familiarise-toi avec la vitole en la regardant, en la tâtant, etc.

Pour des raisons de conservation, les cigares sont fermés à une extrémité (la tête). Cela empêche l’air de circuler au milieu du cigare, et donc ça empêche le tabac de sécher (contrairement au Sainte-Maure qui, lui, a une paille au milieu pour que l’air circule, mais c’est une autre histoire).

Si tu connais pas le Sainte-Maure, c’est un fromage de chèvre de par chez moi, qu’il est très bon. Va dans ta fromagerie pour en acheter un, et commente en dessous si t’as kiffé.

Mais avant que tu ne tartines ton cigare de fromage de chèvre, revenons à nos moutons !

Avant d’allumer le cigare, il faut donc l’ouvrir, c’est à dire couper la tête du cigare.

Pour cela, on utilise un coupe cigare, ou un emporte pièce. Le plus simple étant sans conteste d’utiliser un coupe-cigare (ou guillotine, en fonction de tes affinités avec l’histoire de France – si si, ça s’appelle vraiment comme ça), on va parler de ça.

Voilà un coupe-cigare tout à fait classique.

Le but est de venir couper le bouchon qui ferme le cigare, d’un coup sec, pour provoquer une ouverture, et pouvoir tirer dessus, tout simplement.

Il faut pratiquer l’ouverture à 2-3 mm du début du cigare.

 

Il ne faut pas avoir peur de forcer un peu, il y a une résistance, surtout si le diamètre est important. Attention aussi à ne pas couper trop loin, sinon la cape (la feuille à l’extérieur du cigare) pourrait finir par partir.

Dégustation à cru

Avant d’allumer le cigare, le rituel veut que l’on tire quelques bouffées « à cru ».

Profite bien de cet instant pour essayer de te familiariser avec le goût du tabac, avec la sensation de tirage, etc. Et lorsque tu es prêt.e … c’est parti pour les effets pyrotechniques.

Bien allumer son cigare

Après la coupe, l’allumage est un moment important de la dégustation.

Ici plus que jamais, il faut prendre son temps ! Rien ne sert de courir d’essayer d’aller trop vite, cela n’apportera rien du tout !

Les infos que je vais donner là sont pour les fumeurs débutants. Pour des infos plus poussées sur la façon d’allumer un cigare, je te conseille de consulter mon article sur le sujet !

La première chose à comprendre pour l’allumage, c’est que pour que le cigare conserve ses arômes, il ne faut pas le brûler. C’est la raison pour laquelle c’est l’étape qui demande le plus de patience.

Je te conseille donc de profiter de ce moment pour bien observer comment le tabac commence à griller, te familiariser avec l’odeur de la fumée, etc.

Il y a plusieurs façons d’allumer un cigare, et la plus simple est sans conteste d’utiliser un briquet torche, ou briquet tempête.

Attention !

Il ne faut jamais allumer un cigare avec un briquet à essence (type Zippo), avec une bougie, ou avec quoi que ce soit de funky comme ça !

Ces différents types d’allumage risquent de dénaturer le goût de la vitole, et donc de t’offrir une expérience (très) décevante !

Briquet torche

Allez, on commence par le briquet torche.

 

Les briquets torche sont des briquets très puissants, avec des flammes capables de résister au vent. C’est le type le briquet le plus utilisé par les amateurs de cigares car il est très pratique.

Il faut donc tenir le briquet à quelques centimètres du cigare (encore une fois, patience !), et toaster légèrement le pied du cigare, comme le monsieur il fait dans la vidéo !

Après quelques dizaines de secondes, le cigare sera allumé, et tu pourras commencer à tirer dessus, mais sans garder la fumée dans la bouche.

Il faut tirer un peu pour s’assurer que le cigare est bien allumé. À cet effet, les « vrais » recrachent même la fumée de leurs premières bouffées sur le cigare, pour vérifier l’allumage !

Allumettes

Pour les allumettes, il va t’en falloir des longues, parce qu’avec des petites tu vas rigoler ta grand-mère !

C’est normal les premières fois d’avoir besoin de plusieurs allumettes, alors n’hésite pas à vider le paquet.

 

Comme tu vois John-Bobby faire dans la vidéo, on va placer l’allumette à un demi-centimètre du cigare, et tirer sur le cigare pour faire venir la flamme sur le tabac.

Ça nous évite de brûler le tabac et d’avoir un cigare dégueulasse une expérience décevante.

Généralement, on aime attendre que ce soit le bois qui flambe plutôt que la tête de l’allumette, pour ne pas mettre de vilains produits chimiques dans son cigare.

Il faut penser à faire tourner le cigare petit à petit en tirant dessus, pour l’allumer de façon uniforme.

Et après, pareil qu’avec le briquet torche, on fait la technique du soufflage pour voir si c’est bien allumé !

Et si tu regardes bien, même John-Bobby il aura besoin d’une deuxième allumette. Son cigare n’est pas du tout fini d’allumer à la fin de la vidéo !

Briquet gaz

Pour ce qui est du briquet à gaz, je n’ai qu’un seul conseil à te donner : ne le fais pas.

N’essaie simplement pas d’allumer un cigare avec un briquet à gaz : la flamme n’est pas assez puissante, et tu ne pourras pas allumer le cigare correctement. Tu risques de le faire brûler, et ça va ruiner le goût.

Si vraiment tu n’as rien d’autre, tu peux essayer, mais pour une première fois c’est à tes risques et périls !

Comment fumer le cigare ?

Alors ça y est, le cigare est bien allumé, et c’est le moment de le fumer !

Une chose avant tout : il peut être normal de devoir rallumer son cigare. Si tu en as besoin, n’hésite pas à le faire !

Prendre son temps

Il faut d’abord bien comprendre que fumer un cigare, c’est apprécier un moment « hors du temps ». On ne fume pas le cigare comme la cigarette ! Il faut prendre le temps d’apprécier, de discerner les saveurs, etc.

Et bien sûr, si tu as des amis avec qui partager, n’hésite pas ! Les meilleurs cigares servent à refaire le monde !

Crapoter, pas crapoter ?

Je vous entends venir du bourg avec vos gros sabots : non, le cigare ne s’inhale pas.

La fumée n’est pas du tout faite pour être inhalée car elle est beaucoup plus concentrée en nicotine. Inhaler la fumée du cigare, c’est s’exposer à un mal de crâne, des nausées, et dans le pire cas, des vomissements !

Bien fumer son cigare

Au contraire, la fumée du cigare doit être prise dans la bouche, puis recrachée dans son intégralité. C’est lorsque la fumée est partie que le goût du cigare intervient !

En gros, il faut tirer sur le cigare comme à travers une paille : longtemps, mais pas forcément fort. Une fois que tu as un beau volume de fumée dans la bouche, tu peux la recracher.

Prends ensuite le temps d’essayer de discerner les arômes de ton cigare : ça peut être difficile les premières fois, surtout si tu n’es pas habitué(e) au goût du tabac !

Prendre le rythme

Le cigare ne se rush pas ! Il faut prendre son temps : si tu tires sur le cigare trop souvent, tu risques de le faire chauffer et d’amener des saveurs âcres peu agréables.

Il faut tirer dessus une à deux fois par minute : les cigares continuent à se consumer tranquillement tout seuls, même s’ils sont posés.

Si tu optes pour l’un des modules que nous avons proposés, tu peux en avoir pour jusqu’à une heure, donc prends ton temps !

La cendre

Lorsque j’initie des gens au cigare ou que je fume avec des fumeurs dilettantes, je vois toujours la même chose : ils veulent cendrer le cigare.

En fait, un cigare n’a pas besoin d’être cendré, c’est même le contraire ! Les feuilles de tabac sont roulées (contrairement à la cigarette, qui ne contient que des miettes de tabac), et la cendre ne tombe pas une fois le tabac consumé !

Le fait que la cendre tienne est même un gage de la qualité de construction du cigare : regardez la cendre magnifique ci-dessous, qui tient la moitié du cigare !

D’une manière générale, la cendre peut tenir quelques centimètres sans tomber. Lorsque tu vois qu’elle menace de tomber, un simple geste au-dessus du cendrier devrait faire l’affaire.

Si la cendre ne tombe pas, pas la peine de forcer : reprends tranquillement le cigare et continue à fumer !

Faut-il enlever la bague du cigare ?

Au niveau de la tête du cigare se trouve la bague, qui arbore fièrement les armes de la marque, et beaucoup de débutants se demandent ce qu’on est censé en faire.

Pour faire simple : ce qu’on veut.

Certains fumeurs retirent la bague de suite car ils ne veulent pas qu’autrui sache ce qu’ils fument. D’autres la gardent jusqu’au bout.

Il est d’usage de la conserver jusqu’à ce qu’elle gêne l’expérience. Si tu décides de l’enlever, fais tout de même attention : l’adhésif qui retient la bague pourrait endommager la cape si tu l’arraches trop vite.

Normalement, pour la première fois, tu devrais pouvoir la conserver pour la majeure partie de l’expérience !

Jusqu’où fumer son cigare ?

Une question qui est souvent posée par les débutants.

Encore une réponse simple : jusqu’où on veut !

Au troisième tiers, le cigare devient souvent âcre, avec des saveurs peu agréables : on laisse donc souvent des mégots de quelques centimètres.

Mais certaines vitoles sont si bonnes qu’on peut les fumer jusqu’au bout !

Certains aficionados vont même jusqu’à planter des cure-dents dans le cigare pour fumer sans se brûler les doigts !

Une fois que le cigare est fini, pas besoin de l’écraser : tu peux simplement le poser dans le cendrier, et le laisser s’éteindre.

Pense bien à mettre le mégot à l’extérieur, sinon ça va puer sévère !

Bien apprécier son premier cigare !

Et voilà, tu sais désormais tout ce qu’il faut savoir pour profiter pleinement de ton premier cigare !

Si je devais insister sur une chose, ce serait ceci : il faut prendre ce premier cigare comme une expérience à part entière !

Essaie-toi au jeu de deviner les arômes de ton cigare : bois précieux, noix, fruits secs, notes sucrées, etc. Un cigare est un moment propice à la détente, alors détends-toi.

Et surtout garde bien ça en tête : tout le monde s’en fout de la façon dont tu fumes ton cigare !