Le guide de la rétro-olfaction, ou retrohale3 min de lecture

guide-retro-olfaction

Tu lis partout que le cigare c’est super bon, mais t’y comprends rien ?

T’es tombé sur un pote qui te dit que ton cigare a un très fort goût de pain grillé cannelle sur lit de noix de cajou, mais toi tu bites rien ? Tu lui dis :

Mais dis Jamie, c’est des c*nneries ton truc, moi je sens que dalle, et tout le monde me dit que ça pue !

Ouais, alors pour l’odeur, c’est toujours bien de demander aux gens avant si ça les dérange.

Pour le fait de ne pas sentir les arômes, y’a 2 raisons :

  1. Ça va venir en fumant, et on est tous plus ou moins sensibles, comme pour tout
  2. Tu ne pratiques pas la technique secrète ancestrale de la rétro-olfaction.

La rétro-olfaction m’a été enseignée par un moine tibétain en voyage à Paris (non, j’déconne, j’ai découvert sur le net, comme toi), et ça change vraiment l’expérience de dégustation.

Comme j’suis un mec sympa, je t’ai fait le guide de la rétro-olfaction pour bien déguster ton cigare, et enfin profiter de la palette aromatique complète de tes vitoles.

Qu’est-ce que la rétro-olfaction ?

J’imagine que ça t’es déjà arrivé d’avoir un rhume, le vrai truc bien lourd avec le nez bouché comme le tunnel de Fourvière pendant les transhumances estivales.

Quand tu as le nez bouché et que tu manges, tu ne perçois que très peu de goût. Tu peux dire si les choses sont salées ou sucrées, mais aller au delà est vraiment compliqué.

En fait, c’est parce que la majorité du goût est perçue par l’épithélium olfactif (attention avant de cliquer, la photo est pas glamour), une muqueuse de la cavité nasale, et non sur la langue.

Hein ? Pourquoi y’a ça là ? Ben chais pas, il a l’air sympa non ?

Donc quand l’air de la bouche ne peut pas toucher l’épithélium parce que tu as le nez bouché, bim, on pourrait te faire passer des Nesquik pour du caviar et tu n’y verrais que du feu.

Pour déguster un cigare, comme pour déguster un bon vin ou des spiritueux, l’idée est donc de faire parvenir la fumée jusqu’à l’épithélium, en pratiquant la rétro-olfaction.

Comment je fais ?

Ce n’est pas très très dur, mais ça peut être contre-intuitif pour certaines personnes.

Source : Wikimédia

Comme tu le vois sur le dessin ci-dessus, le but est de faire faire le trajet en bleu à la fumée.

Attention malheureux ! Ne pratique pas ça avec toute la fumée, sinon tu vas te ruiner les narines !

Lis bien le manuel avant de faire ça à la maison !

Pour cela, il y a plusieurs techniques.

Si tu es fumeur de cigarette, c’est un geste assez naturel. Certaines personnes arriveront aussi à faire passer naturellement la fumée par le nez.

Pour d’autres, il faudra faire un effort surhumain.

Mais heureusement, j’ai une technique infaillible pour y arriver à tous les coups :

  1. Prends une bonne bouffée de fumée
  2. Fais-la tourner dans ta bouche, méthode classique
  3. Expire 80 à 90% de la fumée par la bouche
    1. Expire le reste par le nez
    2. Si tu n’arrives pas à expirer par le nez, ouvre la bouche et « mâche » la fumée.

Oui, t’auras l’air d’un ruminant pendant 2 secondes, mais tu vas naturellement faire passer une partie de la fumée qui te reste dans la bouche par le nez.

Et voilà, t’as fait la rétro-olfaction. C’était comment ?

Mais ça fait vachement mal ! Ça me brûle les naseaux ton affaire !

Si ça te fait mal, 2 raisons :

  1. Tu as pris beaucoup trop de fumée. Pas besoin d’en prendre beaucoup – juste assez pour avoir le goût !
  2. Le cigare est un peu fort, et tu n’as pas encore habitué.e. Continue à le faire de temps à autre, tranquillement, et tu vas t’habituer !

Vraiment, la règle d’or est de ne faire passer que 10 à 20% maximum de la fumée par le nez.

Plus, ça ne sert à rien, et tu vas te faire mal.

Quand faut-il rétro-inhaler ?

Réponse simple : quand tu veux.

C’est ton cigare, ta dégustation, et chacun fait comme il veut. Certains fumeurs le font 5 à 10 fois par cigares, d’autres une fois par tiers, d’autres jamais.

Moi, j’ai tendance à le faire toutes les 4 à 5 taffes, un peu plus si je déguste vraiment. C’est un peu un geste automatique.

Si tu ne le fais pas, c’est comme ça que tu vas pouvoir discerner toutes les petites subtilités de ton cigare, et profiter au max de la roue des saveurs que je te file là :

roue-saveurs-cigare
Clique dessus pour agrandir 🙂 Source : CigarAdvisor

Voilà, maintenant tu sais tout de la rétro-olfaction pour tirer le meilleur de tes cigares.

Si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser en commentaires juste en-dessous.

Sinon, des bisous, et à très vite ! <3