Tout savoir sur les faux cigares8 min de lecture

tout-savoir-faux-cigares

Ah ! Quel sujet !

J’te fais le tableau : tonton Bernard et tata Josiane étaient en vacances à Cuba, et comme ils savent que t’aime les cigares et qu’ils voulaient te faire zizir, comme disent les jeunes, ils t’ont ramené une boîte de cigares …

Et ils sont faux.

Bon, là on peut tout mettre sur le dos de tonton Bernard, qui a voulu économiser de l’argent en achetant une boîte sur la plage (« c’est quand même incroyable non, on trouve des cigares même sur la plage », aura-t-il lancé au détour du repas agrémenté des photos visionnées sur l’écran familial après une bataille avec le port USB de la télé).

Mais y’a un autre tableau : tu checkes Le Bon Coin de temps en temps, et BIM, un boîte de Montecristo n°4 à 50€, avec les étiquettes dessus.

Un coup de fil et un aller-retour sur le parking du super U, tu réalises ta connerie. Tu t’es fait poutrer, comme on dit dans l’jargon.

Alors une bonne fois pour toutes, tant pour tonton Bernard que pour toi, on va faire le tour de tout ce qu’il faut savoir sur les faux cigares. Alors accroche-toi à ta boîte de Fauxhiba … c’est ti-par !

Qu’est-ce qu’un faux cigare ?

Commençons par une question un peu con, mais tu verras que la réponse n’est pas si simple.

D’abord, un faux, c’est quand on te vend un truc comme authentique et que c’était pas ça, donc la définition est assez large.

Il y a en fait plusieurs types de faux cigares :

  • Les faux cigares dans de fausses boîtes (faciles à repérer)
  • Les faux cigares dans de vraies boîtes (plus difficile !)
  • De vrais cigares avec de fausses bagues, que le packaging soit vrai ou non.

Donc dans le pire des cas, tu as vraiment un truc de merde. Et dans le meilleur des cas, le cigare ne sera pas immonde, mais tu te seras fait avoir quand même.

Premier cas : je te fais passer une cagette repeinte en rouge avec des roues que j’ai achetées chez Leroy merlin pour une Alfa Romeo, dans le second cas je repeins une Clio (parfois neuve !) en rouge et je te fais croire que c’est une Alfa.

Au pire, c’est inutilisable, au mieux tu peux quand même rouler avec.

Comment éviter les faux cigares ?

Avant de regarder comment on peut repérer une boîte de faux cigares, on va parler des différents moyens d’éviter d’acheter de faux cigares.

En fait, que ce soit en France, à Cuba ou ailleurs, il n’y a qu’un conseil à donner :

ACHÈTE TES CIGARES CHEZ UN REVENDEUR OFFICIEL.

PAS SUR INTERNET, PAS D’OCCASION, PAS DANS LA RUE.

Bon, les majuscules et le rouge c’était un peu agressif, mais ça vaut le coup, parce que les arnaques sont très fréquentes, et que malheureusement beaucoup d’aficionados se font avoir.

En France

Bon, alors en France, cette règle s’applique de façon simple : va en civette.

N’achète pas des trucs sur Le Bon Coin, n’achète pas à des copains de copains qui reviennent de Cuba avec l’affaire du siècle (même si tu les connais), et surtout n’achète pas dans la rue ou dans des lieux touristiques.

liste-civettes-havanoscope
Tu peux trouver une liste (non-exhaustive) des civettes en France et dans le monde dans l’Havanoscope !

En France, la vente de tabac est réglementée, et pour tenir une civette il faut obligatoirement se fournir par l’intermédiaire d’Habanos SA, l’importateur officiel des cigares cubains.

En plus, le prix du tabac est fixé par décret au Journal Officiel, donc c’est totalement illégal de vendre/acheter à un autre prix que celui-là.

À Cuba

Pour éviter les faux à Cuba, même conseil : évite tous les vendeurs à la sauvette, même devant les magasins officiels.

Il n’y a qu’un seul endroit où se fournir : les Casa del Habano, les magasins officiels.

Si tu achètes quoi que ce soit en dehors de ça, c’est à 90% des faux. Oui, même si le type t’assure que « c’est son pote qui a des super réduc’ parce qu’en fait c’est des cigares refusés au contrôle qualité ».

Et oui, même s’il était devant la porte.

Si tu suis cette règle simple, tu achèteras des vrais cigares. Point.

Repérer un faux cigare

Alors même si c’est super facile d’éviter les faux cigares, c’est quand même intéressant d’apprendre à les repérer !

Comme je l’ai dit plus haut, il y a plusieurs types de faux.

Ça va du cigare rempli de petits bouts de feuilles de bananes séchées au cigare de production standard maquillé en édition limitée 10 fois plus chère, en passant par les cigares bas de gamme de république dominicaine qu’on te fait passer pour des Cohiba.

Mais rassure-toi : il y a TOUJOURS un moyen de les repérer.

D’ailleurs, en traînant sur ebay, on trouve facilement un type qui revient juste de Cuba, genre ça :

Le nom du cigare

Ouais, ça paraît très très obvious comme arnaque, mais certains fifrelins n’hésitent pas à inventer tout simplement des noms de cigares.

Ça fait très très gros dit comme ça, mais je suis sûr qu’un bon baratineur un peu charmeur aura tôt fait d’avoir raison de l’aficionado moyen, la garde baissée par les vacances.

habanos-catalogue
Si tu as un doute, visite la section catalogue du site habanos.com 🙂

Ça va de l’édition limitée qui n’a jamais existé (ou qui a simplement la mauvaise année) à l’invention farfelue de noms. Alors attention !

Boîte et packaging

Tout d’abord, il est très rare que les faux soient vendus à l’unité, donc on a l’occasion de regarder à quoi ressemble le packaging.

Vérifie que le packaging existe

Tu le sais sûrement, tous les cigares ne sont pas vendus en boîte de 5, 10, 25 et 50. En fonction de la production, du segment de marché visé et de la démarche marketing du fabricant, les cigares ne sont vendus que de quelques façons.

Par exemple, les Cohiba Genios ne sont disponibles qu’en boîtes vernies de 10 ou 25 cigares. Si on t’en propose une boîte de 5, ça devrait éveiller tes soupçons.

De même, certaines boîtes n’existent qu’avant ou après certaines années, donc les incohérences des faussaires sont fréquentes !

Pour connaître tous les types de packaging pour tous les types de cigares cubains, il y a la bible : https://www.cubancigarwebsite.com/.

Ce site référence toutes les marques et tous les modules, donc tu peux y aller les yeux fermés. C’est du solide.

Etiquettes

La première chose à regarder, ce sont les étiquettes.

Une boîte officielle a 2 étiquettes obligatoires :

  • L’étiquette verte « Republica de Cuba »
  • Le label « Habanos »

Republica de Cuba

Source : www.habanos.com

L’étiquette Republica de Cuba doit être placée :

  • Sur la gauche de la boîte
  • Traversant la fermeture
  • À 3-6 mm du bord

Elle comporte :

  • Un hologramme
  • Un code barre avec un numéro de série

Petite subtilité : l’hologramme n’a été introduit par Habanos qu’en 2009, donc pour les boîtes d’avant 2009 il n’y aura ni code-barres, ni hologramme, mais elles comportent un numéro de série qui n’est visible qu’aux UV :

Source : www.habanos.com

Label Habanos

Le label Habanos, lui, doit obligatoirement figurer sur la boîte, et être collé.

Source : www.habanos.com

Il a été introduit en 1994, et aucune boîte n’est produite sans que le label ne soit appliqué !

Sur toutes les boîtes officielles, les étiquettes sont collées sur la boîte, et non pas à l’arrache à l’intérieur avec les cigares !

Le dessous de la boîte

Tout comme le dessus avec les étiquettes, le dessous de la boîte doit comporter quelques éléments obligatoires.

La mention Hecho in Cuba

Source : www.habanos.com

La mention « Hecho en Cuba » doit se trouver sur le dessous de la boîte.

Totalemente a mano, mais il existe aussi la mention Hecho a mano lorsque c’est un cigare à tripe courte, mais roulé à la main.

Cette mention Habanos est pressée dans le bois, et non pas seulement imprimée, donc tu dois sentir du relief lorsque tu passes ton doigt dessus.

Si c’est simplement un tampon, passe donc ton chemin !

La date et le code usine

La boîte doit enfin comporter la date et le code de l’usine qui a fabriqué les cigares, qui sont tamponnés sur le cigare.

Les mois sont en espagnol :

  • ENE : Janvier
  • FEB : Février
  • MAR : Mars
  • ABR : Avril
  • MAY : Mai
  • JUN : Juin
  • JUL : Juillet
  • AGO : Août
  • SEP : Septembre
  • OCT : Octobre
  • NOV : Novembre
  • DIC : Décembre

Le code de l’usine de fabrication comporte 3 lettres capitales, mais il est virtuellement impossible à déchiffrer. Il est utilisé pour le contrôle qualité, mais doit être présent sur toutes les vraies boîtes.

En fonction des pays, il doit aussi y avoir les étiquettes locales, comme les étiquettes sanitaires françaises. Si tu achètes une boîte en France sans les étiquettes, il y a anguille sous roche !

Qualité de construction de la boîte

Le dernier détail à vérifier est la qualité de construction de la boîte. Les cigares cubains profitent d’une renommée importante et leur qualité de construction est très bonne.

Il en va de même des boîtes de cigares : les fausses boîtes sont souvent de qualité bien inférieure, donc ça peut te mettre la puce à l’oreille !

Évidemment, si la boîte affiche des marques d’utilisation, ne cherche pas plus loin : c’est du faux !

Comment vérifier qu’une boîte est authentique ?

Pour savoir si une boîte est authentique, il y a une méthode simple.

Attention, elle ne vaut que si les étiquettes sont collées, placées au bon endroit, etc.

Sur le sticker Republica de Cuba se trouve un code-barres avec un numéro de série. Ce numéro de série peut être vérifié sur le site officiel Habanos : http://verificacion.habanos.com/

Il te suffit d’entrer le code dans le champ, valider le CAPTCHA, et le tour est joué : tu sauras si la boîte est bien véridique.

Attention : si tu trouves la boîte ouverte, cette information ne sert à rien, puisque certains faussaires utilisent de vraies boîtes !

Repérer un faux cigare

Bon, maintenant on va parler du gros du sujet : comment repérer de faux cigares ou vérifier leur authenticité.

Il y a plusieurs points à vérifier :

  • Position des cigares dans la boîte
  • Aspect des cigares
  • Bagues

Les cigares officiels subissent un contrôle qualité drastique, donc il y a peu de chances de retrouver des cigares vraiment moches, même si ça arrive.

Position des cigares

Tout d’abord, à l’intérieur de la boîte, les cigares doivent être bien alignés, et pas en vrac.

Les bagues doivent être alignées avec le logo sur le dessus.

Source : https://youtu.be/euxPM9Ajc_0

Comme tu le vois sur cette photo d’un boîte de faux Cohiba issue d’une vidéo youtube, les bagues sont sens dessus dessous, elles ne sont pas alignées, etc.

Aspect des cigares (forme, taille, couleur)

Entendons-nous bien : si tu étais contrôleur qualité dans une usine de cigares, tu laisserais passer une boîte comme ça ?

Je rappelle qu’une boîte de 10 Cohiba Maduro 5 Magicos (ça a l’air d’être ça ici) vaut 240€ en France.

Ben voilà … les cigares doivent avoir un bel aspect, surtout s’il s’agit de cigares chers.

Couleur

Dans la mesure du possible, les cigares sont mis en boîte par couleur, donc la couleur devrait être uniforme.

Dans l’éventualité où les couleurs ne sont pas identiques par boîte, ce qui arrive, les cigares doivent être rangés de gauche à droite du plus foncé au plus clair.

Taille

Ici, tu vois aussi que les cigares n’ont pas du tout la même taille, ce qui est tout à fait impossible pour des vrais. On voit même la cape qui se déchire au pied sur le troisième en partant de la droite.

Bref, une vraie image de Fauxhibas !

Coiffe

Source : RegencyCigar (blogspot)

La coiffe est la partie du cigare que l’on coupe ou perce à l’aide d’un coupe cigare.

Les cigares cubains ont tous une coiffe triple, ou triple cap en anglais. C’est un détail très facile à vérifier.

Les cigares roulés par les faussaires ne satisfont généralement pas à ces exigences de qualité !

Diamètre

Dernière chose à vérifier : le diamètre des cigares (autrement appelé cepo par abus de langage, ou ring gauge en anglais).

C’est très facile de vérifier que les cigares ont tous le même diamètre et que celui-ci correspond, avec une marge d’erreur de 2 ou 3 mm, au cepo officiel du module.

Bague

Il faut savoir que les faussaires sont pleins de ressources. Si certains falsifient les bagues, d’autres n’hésitent pas à réutiliser de vraies bagues sur de faux cigares pour faire croire à leur supercherie !

Je te conseille un tour vers ce PDF bien fait pour avoir quelques exemples de bagues contrefaites (à la fin).

Pour les bagues Cohiba spécifiquement, il faut faire attention à la couleur, et surtout au fait que les lettres doivent être en surimpression.

D’ailleurs depuis 2014, la gamme Behike profite d’un hologramme directement sur la bague !

Conclusion

Comme tu le vois, il y a quelques conseils simples pour ne pas se faire avoir.

En premier lieu, acheter chez des revendeurs officiels. La différence de prix ne vaut pas le coup de se faire arnaquer de toute façon !

Ensuite, si tu aimes vivre dangereusement, il faut vérifier :

  • La boîte (existence du packaging, état général, qualité de construction)
  • Les étiquettes officielles (Republica de Cuba avec code-barres et hologramme + Habanos)
  • Éventuellement les autres étiquettes (éditions limitées, étiquettes sanitaires, etc.)
  • Cigares bien alignés dans le boîte
  • Cigares de même taille et dimètre
  • Couleur de cape uniforme, rangés du plus foncé au plus clair (gauche à droite)
  • Bagues alignées et dans le bon sens

Mais au risque d’insister, acheter chez un revendeur officiel est le seul moyen sûr à 100% de ne pas se faire arnaquer.

Allez, des bisous !

<3