vegueros-mananitas
Note des lecteurs15 Notes
43
85
Pour l'apéro !

Parmi les cubains peu chers et à tripe longue, il est souvent fait mention de la marque Vegueros.

Cette semaine, on regarde un petit figurado appétissant, le Vegueros Mañanitas.

Mais avant toute chose, place à un peu d’histoire !

L’histoire de la marque Vegueros

La marque Vegueros est née en 1997, dans le but de rendre hommage aux vegueros, les agriculteurs qui font pousser le tabac dans la Vuelta Abajo.

Ce sont les bâtiments qui servent à la collecte, à l’entreposage et à la maturation des feuilles de tabac, les vegas, qui ont donné leur nom à ces travailleurs acharnés.

Les vegueros, éveillant la curiosité des visiteurs de la Vuelta Abajo, avaient l’habitude de rouler leurs propres cigares.

Une histoire ancienne

Lancée en 1997, la marque compte au départ 4 vitoles à la bague aujourd’hui bien démodée :

  • Vegueros Marevas (42x129mm)
  • Vegueros Seoane (33x126mm)
  • Vegueros Especiales No. 1 (38x192mm)
  • Vegueros Especiales No. 2 (38x152mm)
vegueros-marevas
Source : Cuban Cigar Website

Mais l’histoire de la marque est, si l’on peut dire, plus ancienne que 1997.

Les cigares Vegueros sont fabriqués dans la fabrique Francisco Donatién, dans la province de Pinar del rio.

Au départ, cette fabrique, créée en 1868, est surtout dédiée à la fabrique de cigarettes, mais à partir de 1961 les tabacaleros n’y roulent plus que des cigares, destinés d’abord uniquement à la consommation locale.

Je n’ai pas pu vérifier l’information selon laquelle les cigares étaient au départ prévus pour être roulés à la machine – ils sont en tout cas aujourd’hui roulés à la main.

Quoi qu’il en soit, la popularité des cigares Vegueros grandit et les importateurs font pression pour ouvrir cette marque à l’exportation, ce qui est fait en 1996-1997.

Des débuts difficiles et timides, et un arrêt

Malheureusement, les ventes sont difficiles, et la marque peine à se faire une place sur le marché européen, majoritairement parce que le goût un peu rustique de ces cigares n’est pas adapté au palais ultramarins.

Les stratèges d’Habanos S.A. avaient donc peut-être vu juste !

Toujours est-il qu’en 2012, la marque est arrêtée totalement, et que les vitoles ne sont plus distribuées.

Renaissance en 2013

Ce n’est qu’en 2013 que la marque refait surface, relancée totalement par Habanos S.A.

vegueros-nouvelle-identite-visuelle
Les boîtes métalliques de 16 unités.

Au programme : nouvelle identité visuelle, nouveau packaging (en boîtes métal de 16 unités et en cartons de 4), et trois nouvelles vitoles :

  • Vegueros Entretiempos (52x110mm)
  • Vegueros Mañanitas (42x100mm)
  • Vegueros Tapados (46x120mm)

En 2018, un nouveau modèle vient faire son apparition au catalogue de la marque : le Vegueros Centrofinos, un robusto de 50x130mm.

vegueros-centrofinos
Les récents Vegueros Centrofinos

La marque compte désormais des formats dans l’air du temps : un robusto (Centrofinos), un petit pyramide (Mañanitas), un petit robusto (Entretiempos), et un petit churchill (Tapados).

Un renouvellement réussi ?

C’est ce que nous allons voir ensemble : zoom sur le Vegueros Mañanitas !

Vegueros Mañanitas : un petit figurado bien construit

Avant tout chose, les infos techniques de la review !

Cepo46
Longueur100
Vitola de GaleraMareva Gruesa
CapeCuba
Sous-capeCuba
TripeCuba
MarqueVegueros
Gamme-
Modèle24/06/20
Prix6.7
Date24/06/2020
Âge?
Temps30 minutes
Nombre d’exemplaires fumés2

Apparence, toucher et tirage à cru

Il s’agit donc d’un figurado, format petit pyramide, vêtu d’une cape colorado, bien tendue, assez rêche et peu veineuse.

Au toucher, le remplissage est uniforme, pas de point mou ni de point dur.

vegueros-mananitas-avant-allumage

Au pied, le cigare exhale quelques touches assez douces de miel et d’épices, que le tirage à cru ne confirme pas.

A cru, rien de bien discernable, tout est assez lointain.

Entame & premier tiers

vegueros-mananitas-premiers-tiers

Après un allumage facile, la puissance est de suite maîtrisée (moyenne à forte), et la vitole se cale sur des arômes grillés et torréfiés très agréables, le tout sur un fond boisé.

Quelques pointes de fruits à coques ponctuent ce premier tiers et le rendent assez doux, avec un volume de fumée moyen.

En fin de premier tiers, des arômes plus animaux (cuir, suint) arrivent en même temps qu’une petite montée en puissance.

Un dégazage aura tôt fait de faire partir un peu de piquant qui s’installe déjà.

Deuxième tiers

Le deuxième tiers est assez linéaire, et les arômes se font plus diffus .

Fruits à coques et café torréfié dominent, avec quelques pointes grillés, mais la puissance augmente, et s’accompagne parfois de notes minérales moins agréables.

Le cigare est définitivement linéaire, mais à moins de 7€ en provenance de Cuba, on était loin de s’attendre à une pièce de dégustation.

Troisième tiers

Le final est difficile, ce qui n’est pas rare sur ce genre de module assez court.

La fumée se fait plus pâteuse, plus astringente, et les arômes sont de moins en moins agréables.

En bouche, la fumée est plus piquante, et j’ai laissé à chaque fois presque l’intégralité du troisième tiers.

A noter que pour un cigare si court, la division en tiers, d’habitude déjà peu féconde, n’offre que peu de repères.

Le tirage

J’ai fumé 2 vitoles : une que j’ai coupée, comme à mon habitude pour les figurados, un peu de biais afin de profiter d’une surface de tirage plus grande, et une droite, comme on le ferait sur un cigare cylindrique.

La vitole que j’ai coupée droite avait un tirage vraiment très serré, et n’était pourtant pas bouchée, alors que le tirage était plus ample et plus agréable sur l’autre, sans être trop souple non plus.

Difficile de tirer une conclusion sur ce point : elles ont été fumées à un jour d’intervalle, et conservées exactement de la même façon.

Conclusion : que vaut le Vegueros Mañanitas ?

vegueros-mananitas-conclusion

Qu’on soit bien clair : le Mañanitas n’est pas, loin s’en faut, une vitole à déguster.

Au vu du faible prix, la prestation reste toutefois correcte : la puissance est maîtrisée et le début de la dégustation est très goûteux, et très agréable.

C’est plutôt un cigare à fumer au café, à l’apéro, ou pendant une promenade. Si on s’y attarde trop, on risque d’être déçu.

Sur la construction, difficile de se prononcer : la combustion était correcte, mais le tirage vraiment différent d’une vitole à l’autre.

Rien ne sert d’attendre trop de ce petit figurado, mais il fait le travail pour le prix !

vegueros-mananitas
Vegueros Mañanitas
Récap'
Le Vegueros Mañanitas est un cigare assez bien construit et goûteux, d'une puissance moyenne. Peu complexe et assez linéaire, il conviendra bien à de courts moments de détente, malgré un final rapide et surtout un peu pâteux. Attention : les débutants pourraient s'y casser les dents !
Apparence
90
Construction
75
Tirage
75
Arômes
80
Complexité
75
Rapport prix/plaisir
83
Note des lecteurs15 Notes
43
Les +
Très goûteux
Peu cher
Rapide à fumer
Les -
Final difficile
Construction en demi-teinte
Difficile pour les débutants AMHA
85
Pour l'apéro !

Leave a Reply

// Delay pixel fire by 3 seconds